Créer une SELARL unipersonnelle

Formularis - Vos formalités en ligne

Création de votre SELARL unipersonnelle directement en ligne

La société d’exercice libérale à responsabilité limitée unipersonnelle (SELARL unipersonnelle) est une SELARL à associé unique, cest la forme de société la plus simple à créer et à gérer.

Elle se trouve ainsi soumise, sauf adaptations prévues dans les statuts, aux règles juridiques applicables à la SELARL. L’associé unique est le gérant de l’entreprise.

La SELARL unipersonnelle comme la SELARL est une société dans laquelle la responsabilité de l’entrepreneur est limitée : sa perte potentielle se limite au montant de ses apports effectifs.

Nous vous assistons par chat ou téléphone

Répondez aux questions en ligne

Votre dossier de constitution est prêt

Votre société est créée

Je crée mon EURL en ligne

La rédaction des statuts

C’est dans les statuts que sont fixées l’ensemble des règles de fonctionnement de la société, notamment celles qui régissent les rapports entre associés et les rapports à l’égard des tiers.

Les statuts de la SARL doivent être établis par écrit et mentionner :

– les apports de chaque associé,
– la forme de la société,
– l’objet social,
– l’appellation (dénomination / raison sociale),
– le siège social,
– le montant du capital social,
– la durée de la société,
– les modalités de son fonctionnement.

En ce qui concerne les apports et le capital :

– la répartition des parts sociales (article L 223-7 du code de commerce) ;
– la libération des parts (article 22 du Décret n° 67-236 du 23 mars 1967) ;
– le dépôt des fonds (article 22 du Décret n° 67-236 du 23 mars 1967) ;
– le cas échéant, l’évaluation de chaque apport en nature. Il y est procédé au vu d’un rapport annexé aux statuts et établi par un commissaire aux apports. (article L. 223-9, alinéa 1 du code de commerce) ;
– le cas échéant, sous certaines conditions, la décision de ne pas recourir à l’évaluation des apports en nature (article L. 223-9, alinéa 2 du code de commerce) ;
– le cas échéant, les modalités selon lesquelles peuvent être souscrites des parts sociales en industrie (article L. 223-7, alinéa 2 du code de commerce).

En cas de variabilité du capital, les statuts doivent également :

– mentionner que le capital social est susceptible d’augmentation par des versements successifs des associés ou l’admission d’associés nouveaux et de diminution par la reprise totale ou partielle des apports effectués ;
– déterminer une somme au-dessous de laquelle le capital ne peut être réduit par les reprises des apports.

Je crée mon EURL en ligne